Témoignage – Florian

Témoignage – Florian

Florian* est un barman de 32 ans à Lille. Ce Lillois est comme il se définit "un électron libre". Il a toujours eu de relations particulières avec femmes. Ce Don Juan n'hésite pas négocier les numéros des jolies filles qu'ils croisent à son bar. Habitué des relations courtes et intenses, il songe de plus en plus à calmer son rythme au profit d'une relation plus durable. Toutefois sa vision du couple moderne diffère largement du modèle traditionnel. Pour lui, il n'est pas question de s'installer avec son âme sœur et de fonder un foyer. Avec du recul, il s'est rendu compte que les relations qui fonctionnaient le mieux étaient avec des femmes plus âgées que lui. Après une lourde déception sur un site concurrent, il décide de s'inscrire sur SugarMummy il y a maintenant 9 mois. Coup de chance pour cet habitant de Lille car, plus de 17 % de nos inscrites sont situées dans les Hauts-de-France. C'est autant qu'à Paris et plus de la moitié des autres grandes villes. Après quelques rencontres qui ne lui correspondaient pas, il rencontre Valérie*. Aujourd'hui, il témoigne pour notre plateforme.

Pourquoi avoir choisi le site SugarMummy?

Quand j'ai passé le cap des 30 ans, j'ai eu une grosse phase de remise en question. Plusieurs amis à moi commençaient à s'acheter un appart' ou une maison, se marier, avoir un enfant etc. Moi, ça ne m'intéresse pas tout ça. Je ne m'improvise pas comme un modèle anti-société traditionnelle mais je n'ai jamais été attiré par "la vie normale". En plus avec le train de vie que je mène, mon salaire passe dans mes soirées majoritairement. Je préfère utiliser mon argent pour m'amuser plutôt que de me faire des bons restos tu vois ? J'ai commencé à utiliser les services de rencontres à peu près au même moment que SugarMummy. Et tout simplement c'est le premier qui m'a apporté des rencontres j'ai donc zappé toutes les autres. Je me suis concentré dessus et ça m'a bien réussi

Quels sont, pour toi, les avantages de ce genre de relation ?

Je n'avais pas tout de suite compris que les membres-femmes étaient aussi aisées. Moi dans ma tête je me disais juste, "je veux essayer les cougars". Et ça n'a pas manqué (rires). J'ai rencontré deux femmes avant Valérie et on a passé de bons moments ensemble mais c'était comme mes rencontres quand je travaillais avant le Covid. Une fois qu'on avait passé le cap des quinze jours ou trois semaines. Moi je trouve que ça devient routinier quoi. Alors que quand j'ai rencontré Valérie je suis passé de tout noir à tout blanc. C'est pas comme une relation normale, je me donne pour elle et elle se donne pour moi. Alors évidemment il y a ce qui se passe au pieu mais pas que. Lorsque je vais chez elle, je peux lui faire des petits cocktails-créations et derrière je suis Largement récompensé. De l'autre côté si on va se faire un après-midi en ville je sais qu'elle va vouloir m'offrir une nouvelle chemise pour que je sois encore plus beau quand je travaille (rires). On garde tous les deux notre indépendance, c'est ça qui me plaît

Si vous deviez adresser un mot à nos lecteurs, que leur diriez-vous ?

Merci à toutes les femmes qui rejoignent SugarMummy. Sans vous, beaucoup de gens se retrouveraient seuls. Enfin j'imagine que c'est pareil de leur côté. Je pense que la plateforme est un bon moyen d'expérimenter autre chose. Que vous soyez dans une relation à distance ou une relation qui s'éternise ou qui devient monotone ou que la flamme s'est éteinte. Ne vous endormez pas dedans. La vie est belle et mérite d'être vécue à fond. Ah oui et dernière chose. Si vous passez par Lille pour manger un morceau ou boire un coup n'hésitez pas à passer vers la Capsule dans le centre !

* Les prénoms ont été modifiés pour des questions d'anonymat.